Cet atlas a pour vocation de réunir un grand nombre de données toponymiques à travers l'histoire écrite du Canton. Vous pouvez chercher des noms et des expression à travers le champ Chercher (recherche simple ou avancée) sur la page d'introduction. Alternativement, vous pouvez aller directement vers les pages Toponymes ou Communes, et feuilleter les collections alphabétiques.


Chaque lieu-dit de chaque commune a son propre Toponyme dans la collection. Si donc, par exemple, il y a plusieurs champs appelés les Addos, dans diverses communes vaudoises, vous trouverez autant de fiches 'Addos' sous l'onglet 'Toponymes'. Si vous cliquez sur l'un de ces toponymes, par exemple, Addos, vous trouverez une rubrique 'Description', qui donne la localisation (si elle est connue) et l'utilisation du terrain, parfois avec d'autres informations. Sous 'Explication', on explique la forme du nom (pourquoi le nom a-t-il cette forme ?) et sa motivation (pourquoi a-t-on donné ce nom à ce terrain ?).

Pour une explication étymologique du mot ou des mots dont consiste le toponyme, le champ 'Etymologie' propose un lien vers la catégorie Mots, qui peut aussi être atteinte par le menu horizontal en haut de la page. Ici, l'histoire et le sens des éléments constitutifs des noms des lieux est discuté, avec des références à des oeuvres de linguistique.

La forme choisie pour chaque Toponyme est celle qui est encore en usage, autant que possible. Pour les toponymes qui ne sont plus utilisés (à l'écrit), on a choisi l'une des formes historiques.


En raison de l'application choisie, les coordonnées de chaque toponyme représentent un point sur la carte, plutôt qu'un terrain entier, ce qui serait plus réaliste. Néanmoins, cela permet normalement l'identification certaine du terrain. Les coordonnées sont d'abord basées sur la localisation des lieux-dits dans le cadastre de 1844 ; il faut savoir que, parfois, la localisation exacte d'un toponyme a changé légèrement à travers les siècles.


En bas de la page de chaque Toponyme, on donne la documentation sur laquelle la description et l'explication sont basées, à savoir les Attestations orales et les Attestations écrites. Chacune d'elles donne accès à une fiche distincte (par exemple, 'Addoer', 'Addoz', 'Aiddoz'), où est notée la forme orale ou écrite, sa date, et la désignation de la source originelle où on l'a trouvée. Cette couche du site offre donc la possibilité de retrouver et contrôler l'information sur laquelle se basent les conclusions. Cela permet, par exemple, de repérer la plus ancienne attestation écrite d'un toponyme, et d'en observer les changements à travers le temps. Sauf mention particulière, toutes les références aux sources des attestations écrites sont empruntées aux Archives Cantonales Vaudoises (ACV).


Dans les fiches 'Attestations écrites', les suivantes abbréviations sont utilisées sous 'Feuille/Page/Ligne' : p. = page, f. = folio ('feuille'), r = recto ('front'), v = verso ('dos'), l. = ligne, rec. = reconnaissance.


Les citations latines (fréquentes jusqu'à 1536) seront accompagnées d'une traduction française. Pour ce qui est des localisations données dans des anciennes sources en français, il faut savoir que vent veut dire 'sud' et bise, 'nord'. Le 'ouest' est parfois désigné par la joux ou le jorant (en français) et juris 'Joux, Jura' (en latin).